• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Un changement d’air

Un changement d’air - Olivier Dumas

Ce sont mes dernières minutes au Mexique, je suis à l'aéroport. On va bientôt annoncer l'embarquement pour mon vol de retour à Montréal. Ma ville me manque presque autant que ma petite-copine, mon chien et tout ce que j'ai laissé là-bas à mon départ.

J'avais bien besoin d'un changement d'air, mais pas de ce type de changement. S'il vous plaît, ne vous méprenez pas ! Surtout vous, mes amis Mexicains, j'aime bien votre ville en raison de son climat, son architecture, de ses gens, de sa culture, de ses monuments, et tout le reste, mais avec l'air il y a un problème, vous le savez bien.

L'histoire est que j'avais besoin de prendre un peu de distances de ma ville, de ma petite-copine et autre chose. J'imagine que vous voulez savoir qu'est-ce qui s'est passé. Excusez-moi si je laisse un peu de suspense, mais je préfère garder ce qui c'est passé pour moi. Je vais vous dire, de toute façon, que ça n'a rien à voir avec ma petite-copine. Nous avons cette discuté de cette décision, et elle a bien compris que j'avais besoin de partir seul.

En ce moment, à quelques heures du retour, je suis en train de faire une sorte de bilan de mon séjour dans ce pays que j'aime bien. Si je devais ne mentionner qu'une seule chose que j'ai appris pendant ce temps que j'ai été éloigné, je dirais que c'est vrai que nous ne valorisons pas ce que nous avons jusqu'au moment où nous ne l'avons plus.

Comment suis-je arrivé à cette conclusion ? J'entends tout le monde se plaindre de la qualité de l air  à Montréal. J'avoue que moi aussi, je me plaignais avant de partir. Cependant, lors de mon séjour au Mexique (plus spécifiquement, à Mexico), j'ai remarqué que les problèmes de pollution que nous avons dans notre ville ne sont rien par rapport aux problèmes que les habitants de cette ville rencontrent quotidiennement. Pour ceux qui ne le savent pas, il s'agit de la ville la plus peuplée de l'Amérique Latine et une des plus peuplées du monde. Ceci n'est pas anodin.

En gros, le problème principal, c'est le smog des autobus et des camions. Je vous assure que dans quelques endroits, l'air est irrespirable ! Je n'exagère pas, moi-même, j'ai eu que quelques difficultés pour respirer. De plus, j'ai rencontré des gens qui souffraient d'asthme et ils ont été conseillés par un médecin de s'installer à Acapulco ou dans une autre ville côtière, alors qu'ils n'ont même pas les moyens.

Vous comprenez maintenant pourquoi je disais que j'avais besoin d'un changement d'air, mais pas de ce changement d'air-là... Sans vouloir faire de jeux de mots !

À propos de l’auteur :

author

Je suis, ce qu'on pourrait appeler, un mélomane. Je n'imagine pas mes journées sans musique. Et en musique, j'aime de tout. De l'opéra au concert rock, en passant par Joe Dassin, Edith Piaf, Elton John ou encore Scorpions. La musique m'inspire, et c'est d'ailleurs en écoutant ''Sonate pour piano no. 14 de Beethoven'', que m'est venu l'idée de créer ce blog. Mes sujets seront la plupart du temps, basés sur la musique du moment. J'espère que vous aurez du plaisir à me lire !