• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Quand la responsabilité demande des sacrifices

L'histoire se passe à une époque où je n'étais pas encore marié. J'étais un jeune diplômé qui avait réussi à obtenir un emploi à temps partiel. Le travail n’était pas très bien rémunéré, mais je l’ai accepté de gaieté de cœur pour me permettre de m’en sortir. Plein d’ambitions, je faisais beaucoup de petits emplois pour payer mon loyer. Je me lançais volontairement dans tout ce que l’on me proposait de faire dans la mesure du possible. J’étais surtout jeune et naïf. Contrairement à la plupart des gens qui adoptent la routine du métro, boulot, dodo, moi, je partais très tôt le matin pour ne revenir que très tard le soir. Et le comble, c’est que je n’empruntais que très rarement le métro pour aller travailler.

Accident de parcours

Un matin, j’ai commencé ma journée à 9h pour remplacer un ami dans un supermarché à l'autre bout de la ville. Je devais juste m’occuper du coin de la boulangerie pour quelques heures. J'étais déjà très en retard, et le trafic était intense, comme d’habitude. Faire le trajet à vélo était tout ce qu’il me restait. Les rues n'étaient pas très espacées dans ce temps. J'ai pédalé, pédalé et pédalé sans se soucier de ce qui m’entourait. À un demi-kilomètre de ma destination, j'ai renversé accidentellement, un piéton. Pressé d’arriver au supermarché, et distrait par des grévistes qui manifestaient de l’autre côté de la rue, je n’ai pas vu le vieil homme devant moi. Je lui ai directement rentré dedans, et il a reçu ma petite mallette de plein fouet. Tous les deux étaient à terre. En l’espace de quelques secondes, j’ai cru que mon cœur allait s’arrêter. Le malheureux que j’ai malencontreusement renversé est resté au sol. J’ai alors rassemblé toutes mes forces pour me relever d’un coup, jetai un coup d’œil rapide sur mes vêtements pour voir s’il y avait la moindre déchirure, et je me suis immédiatement précipité pour secourir la personne. Heureusement, l’homme ne s’était blessé légèrement à une jambe. Ce fut le premier soulagement.

Le tournant de la journée

Étant le principal fautif de l’incident, j’ai proposé à l’homme de l'accompagner à l’hôpital pour s’assurer qu’il n’y avait rien de grave. Je dois dire qu’il m’a été difficile de le convaincre. En effet, il m’a avoué être un sans-abri, et il craignait ne pas pouvoir se faire soigner, si jamais les blessures qu’il présentait s’avéraient graves. Il m’a finalement suivi lorsque je lui ai assuré que je prendrai toutes les précautions pour que le médecin puisse le voir. Il faut croire que moi-même, je ne saurai quoi répondre si jamais le personnel soignant m’interrogeait sur l’identité exacte de ce patient.

Je feignais de ne rien imaginer d’embêtant sur ce qui pourrait se passer et continuais à faire le suivi de la santé de l’homme que j’ai accompagné aux urgences. Tout s’est quand même bien passé, puisque les analyses radiographiques et le verdict des médecins n’ont annoncé que de légères commotions. Un spécialiste du service m’a même rassuré en me disant qu’il se remettrait rapidement sur pied.

Soulagé par ces nouvelles, je me suis soudainement rendu compte du temps passé. Il ne m’était plus possible de rejoindre le supermarché à temps, car les heures qui m’ont été assignées avaient été passées aux urgences. Comme vous l’aurez sans doute compris, ce jour-là, j’ai perdu un travail et déçu mon ami. Quoi qu’il en soit, j’étais soulagé d’entendre que l’homme que j’ai accidentellement renversé n’avait rien. En fait, il planifiait de se rendre à un bureau de notaire pour régler un litige sur la gestion de patrimoine de sa famille.

À propos de l’auteur :

author

Je suis, ce qu'on pourrait appeler, un mélomane. Je n'imagine pas mes journées sans musique. Et en musique, j'aime de tout. De l'opéra au concert rock, en passant par Joe Dassin, Edith Piaf, Elton John ou encore Scorpions. La musique m'inspire, et c'est d'ailleurs en écoutant ''Sonate pour piano no. 14 de Beethoven'', que m'est venu l'idée de créer ce blog. Mes sujets seront la plupart du temps, basés sur la musique du moment. J'espère que vous aurez du plaisir à me lire !